La recette du mois : fondant tataki de saumon écossais par Taïki Tamao

La recette du mois : fondant tataki de saumon écossais par Taïki Tamao

Soixante-Quinze dresse régulièrement le portrait d'un chef parisien. Son parcours et ses inspirations culinaires figurent au menu d'un article ponctué d'une recette originale, que nous publions désormais exclusivement sur soixantequinze.paris. Le cinquième numéro de Soixante-Quinze, en kiosque depuis mercredi 31 août 2016, présente Taïki Tamao. A 40 ans, il est aux commandes du restaurant Le 975, 25 rue Guy Moquet,…
L’ogre de la place Monge

L’ogre de la place Monge

EN KIOSQUE # 5 - Une gigantesque officine grignote peu à peu le pâté de maisons du 5e où elle est implantée. Un paradis de la parapharmacie dont le succès et l’appétit immobilier font beaucoup parler le quartier. Dix heures. L’heure du café. Depuis son kiosque à journaux de la place Monge, à quelques mètres de la célèbre rue Mouffetard,…
Ma tente sous la tour Eiffel

Ma tente sous la tour Eiffel

EN KIOSQUE # 5 - Pas besoin d’aller loin pour un week-end au vert. Près de l’hippodrome de Longchamp, dans le 16e, l’unique camping de la capitale accueille depuis les années 1960 touristes et travailleurs de passage. La silhouette de la tour Eiffel se découpe au-dessus des arbres, en face de l’entrée principale ; imposante, si proche malgré les six…
Elever ses enfants à Paris : la grande débrouille

Elever ses enfants à Paris : la grande débrouille

EN KIOSQUE # 5 - La capitale est-elle adaptée pour fonder une famille ? Les jeunes parents s’interrogent, puis se lancent, pour le meilleur et pour le pire. Logement, garde, loisirs, environnement, organisation... Enquête sur des concessions et des solutions. « Passe-moi mon père, cousin. » Puis Frédéric ne peut plus sortir un mot. Il pleure longuement et bruyamment, affaissé…
« J’ai photographié Paris, mais pas assez »

« J’ai photographié Paris, mais pas assez »

EN KIOSQUE # 5 - Elle est la dernière photographe humaniste française. Née en Suisse en 1924, arrivée en France en 1946, elle a travaillé pour Vogue, elle a connu Robert Doisneau, Willy Ronis et Brassaï. Sabine Weiss revient sur soixante-dix ans de vie parisienne. Soixante-Quinze : Comment êtes-vous arrivée à Paris ? Sabine Weiss : En 1946, j’ai quitté…