Muriel Ighmouracène, coworking girl

Muriel Ighmouracène, coworking girl

EN KIOSQUE # 18 – PORTRAIT – À 40 ans, cette ex-infirmière pédiatrique n’a pas froid aux yeux. Accro aux challenges et à Instagram, féminine et féministe, elle se bat pour relancer CoworkCrèche, un espace partagé qui accueille les bébés et leurs parents free-lance. Un projet parisien, tout comme elle.

Il y a fort à parier qu’elle a un carnet glissé dans son sac. Rempli de listes de choses à faire, d’idées pour son blog, de projets pour ce week-end, pour dans vingt ans, et de pensées sur la vie. Mais là, dans la cuisine de son espace cosy de coworking, elle a plutôt le nez dans son MacBook, à se casser la tête pour agencer ses rendez-vous. Muriel Ighmouracène est du genre connectée à son temps et à son for intérieur.

Son dernier projet permet aux parents de travailler en coworking tout en faisant garder leur bébé sur place. Mais en ce moment, CoworkCrèche est synonyme de galère. « Un gouffre financier », confie-t-elle. Car depuis que ses deux salariées l’ont lâchée, l’espace, situé dans une mignonne courette du 11e arrondissement, est un peu trop silencieux : quelques indépendants viennent bien s’installer dans la grande pièce, mais aucun bébé ne crie du côté de la nurserie (…)

Photographie : © Mathieu Génon

Lire la suite dans Soixante-Quinze # 18 en vente en kiosque à partir du mardi 31 octobre 2017

Acheter Soixante-Quinze # 18 en version PDF

Pour s’abonner à Soixante-Quinze, ou acheter le numéro qui vous manque, cliquez ici

Par Virginie Tauzin

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *