Airbnb, encadrement renforcé

Airbnb, encadrement renforcé

EN BREF – Les annonces de locations touristiques Airbnb devront désormais être préalablement enregistrées. Cette mesure, votée en juillet 2017 et facultative depuis le 1er octobre 2017 afin de limiter le nombre de nuitées annuelles par location, sera obligatoire au 1er décembre 2017.

Face à la lourde perte du parc locatif traditionnel de Paris due à la multiplication des locations touristiques meublées (20 000 logements en moins depuis cinq ans, selon la Ville), la mairie de Paris a entrepris d’encadrer cette pratique, accusée de concurrence déloyale envers le secteur hôtelier. La procédure mise en place oblige à un enregistrement pour les biens loués temporairement et facturés à la nuit ou à la semaine. Les sites de location devront afficher sur l’annonce le numéro d’enregistrement et la bloquer dès 120 nuitées annuelles de location.

De nombreuses villes sont touchées dans le monde : Ian Brossat, adjoint chargé du logement, se rendra à la conférence Eurocities de Barcelone les 14 et 15 novembre 2017, « pour échanger avec plusieurs métropoles en vue de promouvoir une régulation concertée du phénomène », indique la mairie de Paris dans un communiqué. Par ailleurs, l’Observatoire de la location meublée touristique, rassemblera, le 27 novembre 2017, les maires d’arrondissement pour faire le point depuis l’entérinement de la mesure « et amorcer une réflexion collective afin de mieux réguler les dérives d’Airbnb » .

Légende photo : Le siège d’Airbnb à Paris, dans le IXème arrondissement. Photo © LP/Aurélie Ladet

Pour s’abonner à Soixante-Quinze, ou acheter le numéro qui vous manque, cliquez ici.

Par Livia Garrigue

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *