Anne Hidalgo : promesses tenues ?

Anne Hidalgo : promesses tenues ?

EN KIOSQUE # 17 – ENTRETIEN – Le 30 mars 2014, la première adjointe de Bertrand Delanoë était élue maire de Paris. Trois ans après, ses engagements ont-ils été tenus ? Attentats, logement, transports, JO, propreté : Anne Hidalgo, 58 ans, nous a accordé un entretien exclusif dans son vaste bureau de l’hôtel de ville, au rythme du métro qui fait vibrer le plancher. L’occasion d’interroger la maire sur ses réussites et ses regrets à mi-mandat, sa vision d’avenir pour la capitale, « son » arrondissement, le 15e, où elle vit… Interview garantie made in Paris.

Soixante-Quinze : Vous avez été élue maire de Paris voilà trois ans, nous sommes à mi-mandat. Quelles sont vos trois grandes fiertés à ce jour ?
Anne Hidalgo : Ma première fierté, très clairement, ce sont les voies sur berges rendues aux piétons et aux cyclistes. Un combat ancien. Récupérer de la place dans l’espace public pour les Parisiens, promouvoir les circulations douces, créer le parc Rives de Seine au cœur de la ville et, surtout, parvenir en trois ans à voter puis mettre en œuvre l’ensemble des conditions utiles à la réalisation de cet aménagement est source d’une grande fierté. Mon deuxième motif de satisfaction, c’est la réponse apportée à Paris à la crise des réfugiés, la création des centres d’accueil de la porte de la Chapelle (18e) et d’Ivry (94) pour leur offrir un accueil digne.

Et votre troisième fierté ?
Le succès de l’appel à projets Réinventer Paris, qui a repensé les modes de fabrication de la ville. On a choisi 23 sites, sur lesquels un concours international a été lancé (…)

Lire la suite dans Soixante-Quinze # 17 en vente en kiosque à partir du mardi 26 septembre 2017.

Photographie : © Mathieu Génon

Pour s’abonner à Soixante-Quinze, ou acheter le numéro qui vous manque, cliquez ici.

Par La rédaction

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *