Caro/Jeunet – La Halle Saint-Pierre (18e)

Caro/Jeunet – La Halle Saint-Pierre (18e)

L’EXPO – La Halle Saint-Pierre, dans le 18e arrondissement de Paris, se transforme en cabinet de curiosités de Marc Caro et Jean-Pierre Jeunet. Une invitation passionnante à découvrir tous les arts qui se cachent derrière le 7e.

Nains de jardin, tableaux fantaisistes réalisés par l’auteur- illustrateur jeunesse Michael Sowa, album photo conçu d’après la collection du photographe et écrivain Michel Folco… Dans l’univers fantasque du Fabuleux destin d’Amélie Poulain (2001) de Jean-Pierre Jeunet, les objets tiennent une place centrale. Comme dans l’ensemble de l’œuvre du réalisateur qui, tout en étant largement nourrie par les techniques et les cultures du film d’animation et du cinéma américain, conserve un charme artisanal singulier. Auteur de bandes dessinées, musicien et réalisateur, Marc Caro y est pour beaucoup.

Conçue comme un cabinet de curiosités géant, l’exposition Caro/Jeunet témoigne avec bonheur de cette association fructueuse. Dans une semi-pénombre éclairée par des écrans où défilent des extraits de films, marionnettes, dessins, photographies, sculptures et machines en tout genre dévoilent un peu des secrets de chaque production. De Delicatessen (1991) à La Cité des enfants perdus (1995), ces contes aussi enfantins qu’étranges et inquiétants doivent beaucoup de leur réussite à la qualité des œuvres graphiques et plastiques créées en amont, de la machine à voler des rêves à une maquette de vieux navire. Et du sombre rêve, on passe à l’horreur puis au drame historique, de Alien, la résurrection à Un long dimanche de fiançailles, réalisés par Jean-Pierre Jeunet en 1997 et 2004.

On découvre enfin son dernier film, un court-métrage d’animation qui met en scène des bestioles fabriquées selon les méthodes du land art. Avec écorces, feuilles, graines et autres matières naturelles. On se rapproche alors de l’art brut auquel est consacrée la Halle Saint-Pierre depuis son ouverture en 1986. Si l’exposition vise avant tout à l’émerveillement, elle met ainsi en évidence l’originalité de Caro et Jeunet dans le paysage cinématographique français. Leur capacité à se jouer des frontières habituelles entre cinéma d’auteur et cinéma commercial.

Caro/Jeunet
Jusqu’au 31 juillet 2018
Halle Saint-Pierre
2, rue Ronsard – 75018 Paris
Tél. : 01 42 58 72 89

Par Anaïs Heluin

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *