Quand Paris guinchait sous les tonnelles

Quand Paris guinchait sous les tonnelles

EN KIOSQUE # 15 – PAR-DESSUS LE PÉRIPH’ – Trois siècles durant, les guinguettes furent le bol d’air des travailleurs parisiens. Aux portes de la ville puis sur les bords de Seine et de Marne, elles ont bâti un imaginaire fait de danse et d’accordéon, de baignade et de friture.

Le vapeur de la ligne de la Bastille entre en gare de Nogent-sur-Marne (94). Des centaines de Parisiens en sortent et se mettent en route sous le soleil. Les hommes portent des canotiers, les dames des chapeaux cloche. Les enfants sont en culotte courte. Des groupes de jeunes gens, casquette sur la tête, se bousculent en riant. Leur destination : les berges de la Marne et leurs guinguettes (…)

Lire la suite dans Soixante-Quinze # 15 en vente en kiosque.

Photo de couverture : © Janine Niépce/ Roger Viollet

Acheter le PDF de Soixante-Quinze # 15 dans lequel est publié intégralement cet article, cliquez ici.

Pour s’abonner à Soixante-Quinze, ou acheter le numéro qui vous manque, cliquez ici.

Par Jérôme Hoff

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *