Vélib’ moi non plus

Vélib’ moi non plus

EN KIOSQUE # 13 – REPORTAGE – Ah ! Ces vieilles bécanes, rarement là où il faut, trop lourdes et trop souvent cassées. Après dix ans de bons et loyaux services, les vélos Decaux vont laisser place aux engins de Smoove. Sans regret pour les Parisiens.

L’angoisse de la station vide (ou bondée)

« C’est toujours quand on en a besoin qu’il n’y en a pas ». Et paf ! Voilà qui est dit. Lutfallah travaille dans la « métaphysique : bac + 9 ». Il a bien analysé le phénomène : « Dès qu’il y a du soleil, il n’y a plus de bicyclettes aux sta- tions excentrées ». 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24 pourtant, 48 agents de régulation tentent de lutter contre le fléau de la station déserte : ils déplacent jusqu’à 3 000 vélos par jour…

Photographie Mathieu Génon

Lire la suite dans Soixante-Quinze n°13, en vente en kiosque.

Découvrez notre article en libre accès sur les déboires de JCDecaux à Paris.

Pour s’abonner à Soixante-Quinze, ou acheter le numéro qui vous manque, cliquez ici.

Par Margaux Dzuilka

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *