Le Sentier file à Aubervilliers

Le Sentier file à Aubervilliers

EN KIOSQUE # 13 – PAR-DESSUS LE PÉRIPH – Avec 1 600 magasins et 10 000 commerçants, la ville du 9-3 est devenue le plus grand pôle de vente de textile en gros d’Europe. Un essor au détriment des quartiers de Paris qui en avaient fait leur spécialité.

Les livreurs se faufilent entre les grosses berlines garées sur les trottoirs et les piles de cartons prêts à être emportés. Sur la vitrine de chaque magasin, une affichette annonce la couleur : « Uniquement vente en gros, pas de détail ». Car ici, à Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis, entre les rues de La-Haie-Coq, des Gardinoux et l’avenue Victor-Hugo, s’étend le plus grand pôle de commerce de gros d’Europe. Sacs, chaussures, vêtements, casquettes, mais aussi voiles et gants islamiques, ou katana japonais de décoration, il y en a pour tous les goûts.

Et les clients viennent de loin. « Même en comptant le péage et le diesel, c’est beaucoup moins cher d’acheter à Aubervilliers », témoigne Angèle, à la tête depuis un an du magasin Style & Vous à Anderlues, commune belge à 270 kilomètre de là. De l’Espagne à l’Allemagne, de la Roumanie au Portugal, on vient de toute l’Europe, et même du monde entier, pour acheter à Aubervilliers. « Tous les deux mois, je rapporte cinq valises de 23 kilos », abonde un jeune entrepreneur congolais qui demande à ce que son nom ne soit pas cité car il ne souhaite pas que ses concurrents de Brazzaville apprennent où il vient s’approvisionner. Pour le jeune homme, l’intérêt d’un lieu comme Aubervilliers, c’est « la centralisation. Au Maroc ou en Tunisie, la qualité est similaire, mais il faut faire trois ou quatre villes pour avoir autant de choix qu’ici » (…)

Photos de Raphaël Fournier

Lire la suite dans Soixante-Quinze n°13, en vente en kiosque.

Pour s’abonner à Soixante-Quinze, ou acheter le numéro qui vous manque, cliquez ici.

Par Louis Jeudi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *