S’évader à Paris  – 12 balades insolites

S’évader à Paris – 12 balades insolites

EN KIOSQUE # 13 – LE DOSSIER – Jardin suspendu ou tropical, parc niché dans une enceinte hospitalière, ceinture de verdure accessible aux initiés… La capitale recèle (encore) des lieux secrets et insolites pour prendre le large loin de la cohue. Aérez-vous, qu’on vous dit !

DESCENTE SUR LES VOIES RECOMMANDÉE / La petite ceinture (12e, 13e, 15e et 16e)
« Ce que j’aime sur la petite ceinture, c’est qu’on n’attend rien de toi et, inversement, tu n’attends rien de ce lieu : on est en dehors des rails tout tracés que le système nous impose » raconte Elliott, 18 ans (…)

De la grande randonnée en plein Paris. © Jérômine Derigny/Collectif Argos

De la grande randonnée en plein Paris © Jérômine Derigny/Collectif Argos

OXYGÈNE SANS ORDONNANCE / L’Hôtel-Dieu (4e), l’hôpital Saint-Louis (10e), la Pitié-Salpétrière (13e)
Pris dans le tourbillon de la ville, assourdis par les klaxons de la place d’Italie, l’odeur du goudron fumant sous le soleil nous donnerait presque des hallucinations (…)

Le parc de la Pitié-Salpêtrière

Le parc de la Pitié-Salpêtrière

PETIT PARADIS ARTIFICIEL / L’île aux Cygnes (15e)
À bord d’un bateau-mouche la vue est imprenable sur une des plus célèbres répliques de la statue de la Liberté. Un format réduit offert en 1889 à la France par les États-Unis à l’occasion du centenaire de la Révolution (…)

Sur l'île aux Cygnes, on flotte sur l'eau

Sur l’île aux Cygnes, on flotte sur l’eau

L’ANTI-MONTMARTRE / La butte Bergeyre (19e)
Depuis la rue des Chaufourniers, au pied des vignes, elle a des allures de forteresse 
imprenable, qui nargue les Parisiens de ses 100 mètres de haut (…)

Perché sur une colline, le « village » a des allures de forteresse imprenable

Perché sur une colline, le « village » a des allures de forteresse imprenable

L’INCONNU DU BOIS DE VINCENNES / Le jardin d’agronomie tropicale (12e)
Quand on l’aperçoit pour la première fois, on se demande ce qu’elle peut bien faire là, cette porte chinoise au rose défraîchi. Intrigué, on s’aventure un peu plus loin et on tombe sur un stupa bouddhiste (…)

La porte chinoise à l'entrée du parc

La porte chinoise à l’entrée du parc

À L’OMBRE DE CHINE / L’arboretum de Paris (12e)
Ça sent l’herbe qui vient d’être coupée. L’eau de la rivière apporte un vent de fraîcheur bienvenu. On admire, à travers les allées de gravier blanc ou en foulant le gazon, un épicéa du Colorado, un tulipier de Chine ou encore un étonnant cèdre pleureur de l’Atlas ou « arbre au caramel » (…)

CULTURE D’ALTITUDE / Jardin sur le toit (20e)

Inutile de se tordre le cou depuis la rue des Haies, dans le 20 arrondissement, pour essayer de l’entrevoir. Il ne se laisse pas deviner. Pas de secret pour autant : il suffit de pousser la porte (…)

GAZON EN SUSPENSION / Le jardin Atlantique (15e)
Rien de plus grouillant qu’une gare. Et pourtant, c’est bien au-dessus des rails de Montparnasse (15e) que s’étend sur 3,5 hectares le peu fréquenté jardin Atlantique (…)

Sous la pelouse, les rails

Sous la pelouse, les rails

Photographie : Mathieu Génon

Lisez la suite des articles dans Soixante-Quinze n°13, en vente en kiosque. Dans cette version papier, vous découvrirez le barème de la rédaction pour chaque jardin, en fonction de son charme, son calme, sa facilité d’accès, sa surface et sa verdure.

Pour s’abonner à Soixante-Quinze, ou acheter le numéro qui vous manque, cliquez ici.

Par La rédaction

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *