Nuit (à nouveau) debout

Nuit (à nouveau) debout

EN KIOSQUE # 12 – Un collectif lié au mouvement a lancé un appel à réinvestir l’agora parisienne le 2 avril. Mais un an après ses débuts, la mobilisation s’était-elle jamais éteinte ?

Le mot passe de bouche en bouche. Nuit debout revient. Un appel pour une grande assemblée, le samedi 2 avril, a été lancé sur les réseaux sociaux. Son but ? « Changer les règles du jeu démocratique. » Une assemblée « constituante » devrait suivre, le dimanche, pour « engager l’écriture collective de la constitution d’une VIe République ». On les croyait pourtant derrière nous ces trois mois d’effervescence, partis de la place de la République (10e), à Paris, pour essaimer par- tout en France et même au-delà. Un « mouvement des places » en version française, né le 31 mars 2016 en opposition à la « loi travail », et qui avait appelé à un renouveau de la démocratie, en vantant le participatif et l’action collective. Jusqu’à ce que le passage en force du gouvernement à l’Assemblée nationale le fasse chavirer.

Photo © Hugo Aymar / Haythman Pictures

Lire la suite dans Soixante-Quinze n°12, en vente en kiosque.

Pour s’abonner à Soixante-Quinze, ou acheter le numéro qui vous manque, cliquez ici.

Par Capucine Truong

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *