Les dessous du bobo-business

Les dessous du bobo-business

DOSSIER # 12 – EN KIOSQUE – Barbiers vintage, restos-bars hybrides, fromageries et boucheries léchées, plomberie tendance, alimentations générales revisitées… De belles affaires surfent sur les modes de consommation d’une clientèle parisienne en « recherche de sens ». Un commerce florissant.

Ambiance rétro à la Clé du Barbier. Le bonnet n'est pas obligatoire.

Ambiance rétro à la Clé du Barbier. Le bonnet n’est pas obligatoire.

LA BARBE DONNE DES AILES
Une poignée il y a quelques années, ils sont aujourd’hui une trentaine dans la capitale à donner du coupe-chou. Plus qu’une mode, le poil long est devenu un art de vivre… qui fait bien des heureux.
Passer le seuil d’Alex Haircut’s, c’est voyager dans le temps. Avant de s’installer dans les confortables fauteuils rétro avec cendrier intégré, on enfile une blouse rayée ressemblant aux vieux uniformes de détenus américains. Le transistor crache du folk, du blues, du rock. Pour compléter le tableau de ce salon aux airs de saloon, des alcools forts sont à disposition et la fumée de cigarette envahit la pièce. […] Par Valentin Grelot.

Vous pouvez lire cet article en intégralité en l’achetant sur Articly

LA GRANDE BOBOUFFE
Les alimentations générales revisitées prennent Paris d’assaut, et proposent le meilleur du terroir dans des écrins design. Seule faute de goût, des prix qui seraient trop élitistes.
Une devanture gris anthracite, une verrière en guise d’entrée, et immédiatement, des effluves de fromages appétissants qui viennent titiller nos narines… Une « simple » épicerie ? Causses, au 222 rue Saint-Martin, dans le 3 arrondissement, c’est une « alimentation générale de qualité », comme insiste son créateur, Alexis Roux de Bézieux, 42 ans. […] Par Delphine Bauer.

Chez Causse, ici rue du Faubourg-Saint-Martin, on s'inspire des valeurs du mouvement Slow Food.

Chez Causse, ici rue du Faubourg-Saint-Martin, on s’inspire des valeurs du mouvement Slow Food.

Vous pouvez lire cet article en intégralité en l’achetant sur Articly

L’EMPIRE DU « MIEUX CONSOMMER »
La Recyclerie, un bar-resto-ferme-atelier installé dans l’ancienne gare d’Ornano (18e), n’est qu’une des ramifications d’une belle affaire créée, dès 2007, par quelques associés à la fibre écologique et sociale.
Dans un bar PMU porte de Clignancourt (18e), c’est l’heure de l’apéro. Des habitués savourent un ballon de blanc accoudés au zinc, en cochant des numéros du tiercé. À quelques dizaines de mètres s’élève l’ancienne gare d’Ornano, qui surplombe les voies de la petite ceinture. Le bâtiment rénové, baptisé la « Recyclerie », semble bien mystérieux vu d’ici. […] Par Célia Mercier.

Le resto de La Recyclerie, aux allures de cantine.

Le resto de La Recyclerie, aux allures de cantine.

Vous pouvez lire cet article en intégralité en l’achetant sur Articly

« JEUNE RUE », LE BOBOLAND MORT-NÉ
Le projet gastronomique et design porté par l’homme d’affaires Cédric Naudon dans le 3e arrondissement n’aura été qu’un mirage.
« La première fois, il est venu dans le quartier en Maserati avec un chauffeur privé. Puis il est passé à une BMW, et à une Twingo. À la fin, il arrivait en Vélib ou à pieds ! » David, gérant d’une boutique de vêtements, se souvient bien de la manière dont le projet « Jeune Rue » – et les modes de déplacement de son instigateur, l’homme d’affaires Cédric Naudon – a peu à peu pris du plomb dans l’aile. […] Par Valentin Grelot.

Vous pouvez lire cet article en intégralité en l’achetant sur Articly

DES RECONVERTIS TRÈS AVERTIS
Ils bossaient dans la finance ou la pub avant d’ouvrir des fromageries et des boucheries. La recette de ces néo-commerçants : convivialité et qualité. Et une bonne pincée de marketing.
« On a pas mal réussi notre coup ! », se félicite Clément Brossault en caressant du regard la déco bien léchée de sa fromagerie, à Goncourt, dans le 11e arrondissement. Îlot central avec corbeille de charcuterie et jus de fruits artisanaux ; petit banc en bois brut vieilli, pot à lait en ferraille et baratte à beurre « pour créer une ambiance village » : aucun détail n’a été omis par le commerçant de 33 ans dans sa version revisitée de la fromagerie de quartier. […] Par Valérie Frédéric.

Clément Brossault, fromager ex-banquier.

Clément Brossault, fromager ex-banquier.

« MARCHANDS DE SYMBOLES »
Jean-Laurent Cassely, auteur de La révolte des premiers de la classe et chroniqueur pour Soixante-Quinze, décrypte le phénomène des cadres parisiens reconvertis dans le commerce de proximité.
Certains veulent prévenir un déclassement social, mais pas tous, loin de là. Qu’ils aient évolué dans la finance, le marketing, le conseil, le numérique ou les professions de l’information, ces nouveaux entrepreneurs urbains manipulaient dans leurs anciens métiers des informations et des abstractions, ce qui a eu tendance à les éloigner de la réalité physique du travail et de sa finalité. […] Propos recueillis par Valentin Grelot.
Vous pouvez lire cet article en intégralité en l’achetant sur Articly.

LA PLOMBERIE AVEC LE SOURIRE
Non, le BTP n’est pas réservé aux hommes. Mona et Aude comptent sur « leur féminité » pour se distinguer, « un truc un peu tendance ».
Bricoleuses, elles l’étaient, mais pas au point de se transformer en as de la robinetterie ou du remplacement de chauffe-eau. « Devenir indépendante en créant ma boîte dans le bâtiment, j’y pensais depuis plusieurs années », avoue Mona Lalanne. Ancienne commerciale dans le textile, excédée par un « management à l’américaine peu soucieux du bien-être de ses employés », c’est à la suite d’un plan social qu’elle décide de se reconvertir.[…] Par Louise Pluyaud.

"Les bobos parisiens aiment tout ce qui sort de l'ordinaire", pensent Mona Lalane.

« Les bobos parisiens aiment tout ce qui sort de l’ordinaire », pensent Mona Lalane.

Photo © Mathieu Génon

Lire la suite dans Soixante-Quinze n°12, en vente en kiosque.

Pour s’abonner à Soixante-Quinze, ou acheter le numéro qui vous manque, cliquez ici.

Par La rédaction

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *