Les tribulations d’un enfant rom à Paris

Les tribulations d’un enfant rom à Paris

EN KIOSQUE # 11 – Chaque mois, Soixante-Quinze porte autre regard sur la capitale en publiant un portfolio original. Dans notre numéro 11, la photographe Anne-Charlotte Compan, agence Hans Lucas, raconte en images l’histoire du petit Diego, baladé d’un pays à l’autre avant d’échouer à Paris dans le sillage de ses parents.

Né en Roumanie, Diego a 3 mois quand
s ses parents, Raluca et Elvis, prennent la route avec lui, dans l’espoir d’une vie meilleure. Direction
 Paris. Daniella et Mario, les deux aînés, restent chez leurs grands-parents. Dans quelques mois, c’est 
sûr, le couple aura du travail et un logement, 
et la famille pourra être réunie. Tous trois vivent d’abord dans un camion, avec lequel Elvis récupère et revend de la ferraille. « C’est difficile de vivre 
en France, personne ne veut employer les Roms. Mais dans notre pays c’est pire ! On ne veut pas
 de nous du tout ! » confie-t-il. Après les parkings, les bidonvilles. Quand le troisième, à la Chapelle (18e), est démantelé, Diego et ses parents sont hébergés dans un hôtel au nord de Paris. Raluca prend
 des cours de français (…)

Légende photo : Au petit matin du jour de l’expulsion du bidonville porte de la Chapelle, dans le 18e arrondissement de Paris, Diego joue dans l’allée principale tandis que sa mère, Raluca, observe le déploiement des CRS et qu’Elvis charge les affaires dans son camion.

Lire la suite dans Soixante-Quinze # 11 en vente en kiosque.
Pour s’abonner à Soixante-Quinze, ou acheter le numéro qui vous manque, cliquez ici.

Par Anne-Charlotte Compan

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *