Portrait : Femen un jour, féministe toujours

Portrait : Femen un jour, féministe toujours

EN KIOSQUE # 11 – La condamnation de cette activiste pour exhibition sexuelle a été confirmée en appel le 15 février 2017. Journaliste parisienne, elle milite toujours pour les droits des femmes, mais avec d’autres armes.

C’était en décembre 2013, juste avant Noël. Éloïse Bouton prenait la pose, dans l’église vide de la Madeleine (8e arrondissement), suivant une mise en scène bien étudiée. Les cheveux coiffés d’un voile bleu et d’une couronne de fleurs, les seins nus tatoués du slogan « 344e salope » – en référence au manifeste des 343 de 1971 –, la jeune femme, membre du sulfureux collectif féministe Femen, brandissait deux morceaux de foie de bœuf, symbole du petit Jésus avorté […]

Photo © Mathieu Génon

Lire la suite dans Soixante-Quinze n°11, en vente en kiosque.

Pour s’abonner à Soixante-Quinze, ou acheter le numéro qui vous manque, cliquez ici.

Par Clarisse Briot

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *