Voyage au bout du noctilien

Voyage au bout du noctilien

EN KIOSQUE # 10 – Chaque nuit, de 0 h 30 à 5 h 30, 47 lignes de bus sillonnent l’Île-de-France pour ramener chez eux fêtards, travailleurs, paumés et même quelques touristes. Nous sommes montés à bord du N42.

Minuit, gare de l’Est. Battues par le froid de janvier, les rues du 10e arrondissement de Paris sont désertes. Seuls quelques rats osent s’aventurer dehors. Un à un, les bus s’avancent aux arrêts : les uns ont des allures de cars scolaires, les autres ressemblent aux véhicules diurnes. Notre N42, qui ne compte pour l’heure qu’une dizaine de passagers, nous mènera jusqu’à Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis.

Photo © Mathieu Génon

Lire la suite dans Soixante-Quinze n°10, en vente en kiosque.

Pour s’abonner à Soixante-Quinze, ou acheter le numéro qui vous manque, cliquez ici.

Par Anne-Sophie Faivre Le Cadre

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *