Une querelle qui laisse rongeur

Une querelle qui laisse rongeur

EN KIOSQUE # 10 – L’hôtel de ville a déclaré la guerre aux rats qui grouillent dans les squares et les jardins de Paris. Mais cette campagne d’éradication musclée n’est pas du goût de tout le monde.

Un, deux, puis trois, puis quatre… Ils ne sont pas farouches, les rats qui envahissent le square de la tour Saint-Jacques, dans le 4e arrondissement de Paris, fermé pour dératisation. À la tombée de la nuit, il suffit de longer les grilles du parc pour en compter au moins une dizaine qui, à l’abri des bosquets, grignotent un croûton ou courent à toutes pattes. De temps à autres, ils pointent leurs museaux entre les grilles puis tentent la traversée du trottoir, à découvert, jusqu’à la poubelle la plus proche. Un ballet qui a de quoi alimenter les pires rêves des phobiques de ces rongeurs… Mais ce soir-là, leurs incursions laissent les passants de la rue de Rivoli indifférents ou presque. L’habitude, peut-être ?

Photo © Mathieu Génon

Lire la suite dans Soixante-Quinze n°10, en vente en kiosque.

Achetez cet article sur Articly : https://www.articly.com/article/169824

Pour s’abonner à Soixante-Quinze, ou acheter le numéro qui vous manque, cliquez ici.

Par Clarisse Briot

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *