Paris, bientôt ville piétonne ?

Paris, bientôt ville piétonne ?

ARTICLE EN LIBRE ACCÈS – Avec la « stratégie paris piéton », présentée en conseil de Paris, lundi 30 janvier 2017, Anne Hidalgo, maire de la capitale, continue d’étoffer son plan de lutte contre la pollution. L’objectif est clair : « faciliter les trajets journaliers et les conditions de la marche au quotidien dans Paris ».

« La marche est une pratique bénéfique pour l’environnement et pour la santé des individus. C’est un mode de déplacement gratuit, accessible au plus grand nombre, et souvent plus rapide et efficace dans une ville dense. » C’est par ces mots qu’Anne Hidalgo a introduit son plan piéton, lundi 30 janvier 2017, lors d’un conseil de Paris dédié à la question. En « rupture totale » avec la logique des années 1970 qui voulait adapter la ville à la voiture, « l’action de la Ville, depuis une quinzaine d’années, a déjà permis de développer les circulations douces, d’accroître l’usage du vélo et de regagner de larges surfaces au profit des piétons ».

Pour le conseil de Paris, il s’agit d’une part de répondre aux propositions formulées par les Parisiens dans le cadre du budget participatif (dont on parlait ici) et des initiatives de démocratie participative lancées par Anne Hidalgo depuis 2014 ; et d’autre part de « soutenir les mairies d’arrondissement et les territoires limitrophes de la capitale dans leurs actions de proximité visant à favoriser les aménagements piétons et à mettre la marche à pied à l’honneur ».

Cinq grand chantiers sont proposés :

1. Faciliter les continuités piétonnes et les nouveaux partages de la voirie.
2. Favoriser la diversité d’usages de la rue.
3. Élever les normes de confort des espaces publics.
4. Repenser l’orientation des piétons.
5. Conforter la culture piétonne de Paris.

Au profit des piétons, la mairie de Paris souhaite « gagner de la place en redessinant les carrefours, en élargissant les espaces situés de part et d’autre des traversées, ou en installant un mobilier urbain offrant le plus grand confort ». L’objectif est de désencombrer les espaces et de donner plus de liberté de mouvement aux piétons.

Ces chantiers concernent différents axes de la capitale : la rue de Vaugirard, dans le 15e arrondissement, dans sa partie située entre la porte de Versailles et la rue de la Convention, par exemple, ou la jonction rue de la Chapelle–Marx-Dormoy, dans le 18e.

Vous pouvez retrouver la totalité des projets sur le site Paris.fr

Photo © Mathieu Génon

Pour s’abonner à Soixante-Quinze ou acheter le numéro qui vous manque, cliquez ici.

Par Louis Camelin

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *