Pifs alternatifs

Pifs alternatifs

EN KIOSQUE # 7 – Lassés par l’uniformité de la parfumerie de masse, les amateurs de belles fragrances cherchent leur bonheur auprès de boutiques spécialisées dans le conseil et de marques plus confidentielles, dites « de niche ».

Antonio est verni des mocassins jusqu’au crin. Il est l’homme d’une boutique, Marie Antoinette, près de la place des Vosges, dans le 4e arrondissement de Paris. Sur ses étagères, des fragrances ausi bien présentées que lui. Pas de Dior, ni de Guerlain, ni de Chanel – mon Dieu, non. Les parfums d’Antonio ne sont pas portés par le grand public, qui ne les connaît même pas. Ils n’ont pas d’espace publicitaire sous les Abribus parisiens, encore moins d’égérie mondialement connue. « Quand vous entrez ici, vous êtes dans une autre époque. » C’est lui qui le dit.

On découvre ici des flacons rares, absent des chaines de distribution traditionnelles.

On découvre ici des flacons rares, absent des chaines de distribution traditionnelles.

La pièce, veloutée, est minuscule, mais représente 25 maisons : Lubin, Isabey, Oriza L. Legrand… Sur fond de Chopin, ce passionné prend un flacon au hasard et y associe une histoire. Un « pschitt », et nous voilà sur une place en Grèce entourée d’orangers et de pins. Antonio de Figueiredo a ouvert son échoppe en 2009, quand il a perçu l’envol de la parfumerie dite « de niche ». Dans le secteur, personne n’assume trop ce terme, jugé ni séduisant, ni vendeur. On préfère parler de parfumerie « de créateur » ou « d’auteur ». C’est que, depuis une quinzaine d’années, les indépendants grappillent du terrain aux géants du secteur, vendus dans les grandes enseignes spécialisées. La niche représenterait aujourd’hui près de 8 % du marché. C’est dans ce monde que nous a menés Antonio (…)

Photos : © Mathieu Génon

Lire la suite dans Soixante-Quinze n°7, en vente en kiosque.

Pour s’abonner à Soixante-Quinze, ou acheter le numéro qui vous manque, cliquez ici.

Par Virginie Tauzin

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *