Nuits blanches au vert

Nuits blanches au vert

EN KIOSQUE # 4 – En ouvrant neuf parcs la nuit pendant l’été, la Ville veut offrir un peu de fraîcheur aux Parisiens. Mais aux abords de Montsouris, de Martin-Luther-King ou des Buttes-Chaumont, on craint les nuisances.

Au pied des immeubles des rues Cardinet et Bernard-Buffet, dans le 17e arrondissement de Paris, quelques lampadaires jettent un peu de lumière. Le gigantesque chantier Clichy-Batignolles brille dans la nuit. Au milieu de cet écoquartier loin d’être achevé, peuplé d’une trentaine de grues, s’étale le parc Martin-Luther-King. Ses allées principales sont praticables, ses recoins sont bien plus sombres. À l’instar de huit autres parcs parisiens, il a été choisi par la municipalité pour rester ouvert toute la nuit les vendredis et samedis de mai et de juin, puis toutes les nuits de juillet et d’août.

Ce vendredi 10 juin, vers 23 heures, plusieurs groupes achèvent un pique-nique dans la pénombre. Près des aires de jeux, un peu plus éclairées, des mamans s’attardent avec leurs enfants tandis qu’aux abords du skatepark, quelques garçons fument en discutant calmement. Vers minuit, les pique-niqueurs et les familles plient bagage. D’autres personnes coupent par ses promenades pour rentrer chez elles. Le parc, lui, restera éveillé toute la nuit.

Depuis le début du printemps, des collectifs de riverains s’évertuent, à coups de lettres, de pétitions et de rendez-vous avec des élus, à empêcher l’application de cette mesure. Bruit, dégradations, insécurité, saleté, manque de repos de la faune et de la flore, impossibilité d’arroser, dénoncent-ils. « Nous ne comprenons pas l’intérêt de cette décision, scande Virginie Masse, de l’association des résidents de Cardinet 17, riveraine de Martin-Luther-King. Qui donc sont les gens qui fréquentent les parcs en pleine nuit ? » (…)

Lire la suite de cet article dans Soixante-Quinze n°4, en vente en kiosque.

Pour s’abonner à Soixante-Quinze, ou acheter le numéro qui vous manque, cliquez ici.

Par Virginie Tauzin

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *