Emilie Le Pennec : de l’or en barre aux barres dans le dos

Emilie Le Pennec : de l’or en barre aux barres dans le dos

EN KIOSQUE # 4 – Aux Jeux olympiques d’Athènes (2004), Emilie Le Pennec a gagné la médaille d’or aux barres asymétriques. Aujourd’hui âgée de 28 ans, cette ex-gymnaste devenue kiné exerce dans un cabinet du 15e arrondissement de Paris.

ls prévoient de se revoir la semaine prochaine, car la rotule de monsieur, ce n’est pas encore ça. Une poignée de main plus tard, Emilie Le Pennec file chercher le patient suivant. Signe particulier : cheville en vrac. La voici repartie pour une demi-heure de soin. C’est un jour comme un autre au numéro 22 de la rue Violet, dans le 15e arrondissement de Paris. Le défilé de corps brinquebalants a commencé à 9 heures, il finira à 20 heures. Et rebelote le lendemain. La kinésithérapeuthe Emilie Le Pennec assure une moyenne de vingt rendez-vous quotidiens, ce qui lui laisse tout juste le temps d’engloutir le contenu de son Tupperware, à l’heure du déjeuner, entre une épaule déboîtée et un bassin désaxé : « Ça ne me change pas beaucoup de ma vie d’avant. Les journées très chargées, je connaissais bien quand j’étais gymnaste », plaisante-t-elle. On vient de lui ajouter deux consultations pour la fin du mois.

Patients cabossés

A la regarder manipuler ses patients cabossés, on a l’impression que cette jeune femme de 28 ans a fait ce métier toute sa vie. Dans le cabinet, celui qui en a pourtant vu passer sur la table de massage, c’est Gilles son père, bientôt quarante ans d’exercice : « Elle m’impressionne tous les jours, elle progresse à une vitesse incroyable. C’est rare qu’elle soit en difficulté. » C’est même parfois lui qui a besoin qu’on lui rafraîchisse la mémoire, « sur les noms des os par exemple. Ils ont changé : scapula pour l’omoplate, patella pour la rotule. Tout ça, Emilie le connaît par cœur. Moi, un peu moins » (…)

Lire la suite du portrait dans le quatrième numéro de Soixante-Quinze, en vente en kiosque.

Pour s’abonner à Soixante-Quinze, ou acheter le numéro qui vous manque, cliquez ici.

Par Raphaël Godet

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *