Le zeste qui soigne

Le zeste qui soigne

Installée dans le 9e arrondissement de Paris, Radio Citron diffuse depuis cinq ans des émissions animées par des Parisiens atteints de troubles psychiatriques. Une thérapie d’un nouveau genre.

« Une radio de fous » : voilà ce que l’équipe de Radio Citron a pu lire la dernière fois qu’elle a ouvert son cercle à un journaliste. Ce mercredi d’avril pourtant, au service d’accompagnement à la vie sociale (SAVS) de la rue Cadet, dans le 9e arrondissement de Paris, ses membres acceptent de montrer ses coulisses : une grande pièce au rez-de- chaussée, qui donne l’impression d’arriver à l’improviste chez des amis. La bouilloire siffle côté cuisine tandis qu’on dépose des petits gâteaux sur la table côté salon – ou plutôt côté « studio ». Daniel, psychologue du centre, se plante derrière la platine et lance le jingle : « Radio Citrooon, c’est parti. » Aujourd’hui, la bande répète pour l’enregistrement de la prochaine émission, diffusée tous les mois et demi sur le site Radiocitron.com. Fabienne, patiente du SAVS et animatrice de la radio, prend le micro et annonce les rubriques du jour. Qui commence ? Autour de la table, on se râcle un peu la gorge, on baisse les yeux. Cachée derrière ses petites lunettes noires, Isabelle, 53 ans, accepte de se lancer. Elle lit son texte d’une voix fluette, avec en fond sonore une musique de jazz, et plante le décor : dans un bal de swing, ambiance à la Gatsby, une jeune Française se laisse séduire par un bel Américain (…)

Lire la suite dans le troisième numéro de Soixante-Quinze en vente en kiosques.

Pour s’abonner à Soixante-Quinze, ou acheter le numéro qui vous manque, cliquez ici.

Par Amelia Dollah

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *