Financement participatif pour le stade du Red Star, l’anti-PSG

Financement participatif pour le stade du Red Star, l’anti-PSG

Après cinquante ans de gloire puis un demi-siècle de déclin, ce club populaire de la banlieue rouge remonte enfin la pente. De retour en Ligue 2, il fait de nouveau rêver les Parisiens. Ses supporters ont lancé une campagne de financement participatif pour contribuer à la rénovation du stade Bauer : l’antre mythique du club n’est pas aux normes pour accueillir des matchs de haut niveau.

 

Il est 20 heures. C’est le choc de deux clubs de football franciliens, le Red Star de Saint-Ouen, en Seine-Saint-Denis, et le Paris FC, établi dans le 13e arrondissement de la capitale. Le match n’a pas lieu à Paris, mais dans une zone industrielle de Beauvais, dans l’Oise. Les tribunes sont clairsemées, l’ambiance est calme. Dans les travées retentit « Le Red Star, c’est à Bauer ! ». Bauer, c’est le terrain historique de l’équipe audonienne depuis plus d’un siècle. « Chez nous, on aurait rempli le stade, pense Gilles Saillant, supporteur qui, muni de ses jumelles, a fait 2 500 kilomètres entre Saint-Ouen et l’Oise cette saison. J’entretiens la flamme car j’ai toujours dit que je soutenais un club, pas un stade. »

Plus confidentiel que le surpuissant Paris Saint-Germain, le Red Star a néanmoins sa propre légende. Cette saison, les vert et blanc ont renoué avec le succès en rejoignant la Ligue 2. Longtemps sur le podium ou en embuscade, ils ont touché du bout du doigt la Ligue 1. Pourtant, l’euphorie n’était pas tout à fait au rendez-vous. Les supporteurs et l’équipe ont dû déserter leur cher stade Bauer : l’enceinte ne répondait pas aux normes, notamment de sécurité, imposées par la Ligue de football professionnel (LFP). Leur refuge : le stade Pierre-Brisson de Beauvais, à 70 kilomètres de là, grâce à une convention de mise à disposition signée le 6 juillet 2015. Pas sûr, néanmoins, que le bail soit prolongé pour l’an prochain (…)

Lire la suite dans le n°3 de Soixante-Quinze, en vente dans les kiosques parisiens et en proche banlieue.
Pour s’abonner à Soixante-Quinze, ou acheter le numéro qui vous manque, cliquez ici.

 

Article actualisé le 2 juin 2016 :
Les supporters du Red Star ont lancé une campagne de financement participatif baptisée 2999 supporters pour Bauer. « L’objectif minimum fixé par ce financement participatif est d’atteindre un seuil symbolique de 2999 contributeurs, soit la capacité maximale d’accueil réglementaire de spectateurs au stade Bauer, jusqu’en mai 2015, date du dernier match de l’équipe première à Bauer », souligne le collectif Red Star Bauer, à l’origine du projet.

Chaque supporter doit investir un montant minimal de 10 euros. « Nous comptons attribuer en premier lieu cette somme au titre de notre participation à la rénovation que nous défendons depuis plusieurs années, expliquent les supporters dans un communiqué. Si début janvier 2017, le dossier est toujours bloqué en l’état, nous financerons alors avec cette somme l’étude complémentaire nécessaire afin de définir le montant de la rénovation du stade, dans l’optique de débloquer le dossier. »

A ce jour, 863 supporters ont contribué à la campagne de financement. « Il reste 27 jours pour atteindre, voire dépasser, l’objectif initial. Plus nous serons nombreux à contribuer et plus nous serons crédibles, insistent les supporters. L’avancée du dossier ira de pair avec notre mobilisation, et la donne ne sera pas la même si nous sommes 1000, 3000 ou 10000 contributeurs. A chacun de montrer grâce à son implication et sa contribution qu’il est favorable à la rénovation du stade Bauer! »

Par Anna Benjamin

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *