Passy fait de la résistance

Passy fait de la résistance

Dans le 16e, pour se faire une toile, c’est la dèche. L’arrondissement bon chic bon genre, autrefois riche en salles de projection, ne compte plus qu’un seul cinéma, le Majestic Passy, près du Trocadéro. 

Près de 170 000 habitants, une centaine de banques et 400 agences immobilières : nous sommes dans le 16e arrondissement de Paris. Le plus grand de la capitale. L’un des plus riches en lieux de loisirs et de culture : trois stades, deux hippodromes, une vingtaine de musées, un cinéma. Un seul. Le Majestic Passy.  « Je trouve infiniment triste qu’il n’y ait plus qu’un seul cinéma dans un aussi grand arrondissement. Nous devrions réagir avant qu’il n’en reste plus aucun », alerte Florence, la soixantaine soignée, venue voir le film Louis-Ferdinand Céline d’Emmanuel Bourdieu.

Lire la suite dans le numéro 2 de Soixante-Quinze, en vente dans tous les kiosques parisiens.

Pour s’abonner à Soixante-Quinze, cliquez ici.

Par Pierre Pinelli

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *