Paris sur la peau

Paris sur la peau

Après les attentats. Nicolas Brulez s’est fait tatouer le blason de Paris sur le bras droit, le 14 novembre 2015. Plus qu’un hommage indélébile, une catharsis pour ne jamais oublier.

Son tatouage, c’est son étendard. Né à Dijon, Nicolas Brulez est arrivé dans la capitale en 2004. Depuis, il se sent pleinement parisien, « amoureux d’une ville où tout est possible ». C’est pour cela qu’il a ressenti le besoin, la nécessité même, de l’imprimer sur son corps au lendemain des attentats. Le samedi 14 novembre 2015, cet infirmier psy franchissait avec sa compagne Mylène la porte de Gumo, un ami tatoueur à Boulogne.

Lire la suite dans le numéro 2 de Soixante-Quinze, en vente dans tous les kiosques parisiens.

Pour s’abonner à Soixante-Quinze, cliquez ici.

Par Philippe Schaller

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *